Aller au contenu

Quel marketing pour les aliments disruptifs ?

  • par

Nous avons le plaisir d’organiser la 4ème conférence-débat de La Fabrique à Stratégies LIGERIAA jeudi 4 novembre 2021 sur le thème  » Quel marketing pour les aliments disruptifs ? »,  avec le soutien de la Région des Pays de la Loire.

Ces conférences sur l’alimentation du futur ont porté sur l’apport du design fiction pour l’industrie des produits alimentaires, sur l’analyse de l’intégration probable en amont et en aval de la transformation alimentaire, sur l’apport des différentes utopies pour envisager le futur. 

Elles ont permis de découvrir différents conférenciers de renom comme Nicolas Bouzou, Albert Meige ou Riel Miller

Cette année, c’est Edouard Malbois, [Utopia Hackers, Enivrance], qui nous parlera de stratégies de rupture, et comment en bâtir de nouvelles en craquant les codes.

Les mangeurs sont exposés aujourd’hui à une constellation d’offres alimentaires qui bouleversent leurs repères et ébranlent leurs certitudes ainsi que leurs croyances. Sont-elles les précurseurs d’une nouvelle façon de manger ou simplement une mode ?

Il est probablement trop tôt pour le dire, mais en tout cas, cela nous interroge sur la définition même d’aliments disruptifs et sur leur acceptation et diffusion dans le public.

Le développement et la démocratisation croissante d’offres alimentaires « perturbatrices » nous amènent à analyser les aliments dans notre assiette comme des « phénomènes sociaux totaux » et à essayer de poser les bases d’un nouveau marketing influencé par les découvertes et travaux en ethnologie, sociologie, physiologie et neurosciences, entre autres…

Le marketing devra donc être en capacité de travailler les offres sous de nouveaux angles. On parle d’expérience de consommation, qui permet de découvrir une typologie d’aliments ou de produits auparavant tabous, interdits ou inconnus…

Deux catégories, les vins sans alcool et la viande sans animal, seront plus particulièrement approfondies dans la table ronde réunissant :

  • Gaëlle PANTIN SOHIER, Professeur à l’Université d’Angers, spécialiste du comportement du consommateur, du marketing sensoriel, et de l’innovation alimentaire
  • Jean François HOCQUETTE, directeur de recherches INRAE, ses recherches lui ont permis de publier de nombreux articles qui bousculent, pour certains, les idées reçues sur l’élevage et les alternatives offertes par les viandes artificielles
  • Etienne DUTHOIT, dirigeant de VITAL MEAT, groupe GRIMAUD, entreprise pionnière qui élabore des viandes issues de l’agriculture cellulaire
  • Nicolas BOURGEOIS, agence LMWR, responsable de BuzzWR, qui nous parlera d’un des budgets de l’agence LMWR sur la catégorie des vins sans alcool, de l’apport des réseaux sociaux et de l’influence sur l’évolution de perception vis à vis du sans alcool en général de la marque en particulier (pour laquelle ils vont recevoir un prix pour leur action digitale).
  • Jean-Philippe BRAUD, dirigeant de GUEULE DE JOIE, distributeur de boissons zéro degré, témoignera de son expérience de diffusion de vins sans alcool

 

La conférence-débat est ouverte aux professionnels et futurs professionnels de l’alimentaire. Elle se poursuivra par un moment de convivialité. Une participation de 20 € est demandée pour les non-adhérents. Inscription et tickets ici

Salle en Harmonie, 27 bis Quai F. Mitterand (Immeuble Harmonie Mutuelle)  
Parking à proximité : Parking – Les Machines de Nantes – EFFIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.